top of page

Cages d'escalier et parties communes en copropriété

Rénover la cage d’escalier d’un immeuble est une étape incontournable. En effet, le temps passant, l’escalier peut se dégrader, les sols s’abîmer, et les murs et les plafonds défraichir. Outre la question esthétique de la cage d’escalier se présente aussi la problématique de la sécurité de ces lieux de passage.

Espaces trop sombres à cause d’un manque de luminosité ou d’éclairage naturel, marches d’escalier devenues trop étroites, glissantes ou bien bancales, rampe mal fixée ou contremarches trop hautes : les raisons incitant à la rénovation de la cage d’escalier d’un immeuble ne manquent pas. 

Qui décide de faire des travaux de rénovation de cage d’escalier d’un immeuble ?

Dans un immeuble, le choix d’engager des travaux sur des parties communes nécessite de respecter un processus de vote bien défini pour les travaux de gros entretien. Or, la cage d’escalier est bien une partie commune et sa rénovation un chantier de gros entretien.

Quels sont les travaux de rénovation de cage d’escalier d’un immeuble ?

Pour détailler les différents chantiers utiles à la rénovation d’une cage d’escalier d’un immeuble, encore faut-il déterminer ce qu’est une cage d’escalier. Une cage d’escalier dans une maison ou dans un immeuble désigne l’ensemble de l’escalier. Autrement dit : cela réunit de nombreux éléments sur lesquels les experts en travaux de rénovation sont susceptibles d’intervenir.

Qu’ils s’agissent de travaux d’aménagement, de travaux de sécurisation ou de travaux de confort, voici tous les composants d’une cage d’escalier :

  • la marche : partie plate sur lequel le pied se pose ;

  • la contremarche : partie verticale qui relie deux marches entre elles ;

  • le nez de marche : partie supérieure de la marche, légèrement avancée par rapport à la contremarche ;

  • le giron : profondeur ou largeur d’une marche d’escalier ;

  • la volée : ensemble des marches situées entre deux paliers ;

  • le palier : plateforme positionné entre l’escalier et les pièces de vie desservies ;

  • le garde-corps : balustrade de sécurité longeant l’escalier et/ou le palier ;

  • le poteau : premier élément du garde-corps en bas de l’escalier, posé sur le sol ;

  • la main courante : barre fixée au mur ou posée sur une rampe d’escalier, côté opposé au mur, qui sert d’appui pour faciliter la montée ou la descente de l’escalier ;

  • le limon : structure sur laquelle s’appuie l’escalier ;

  • la trémie : totalité de l’espace libre au dessus des marches ;

  • l’échappée : hauteur entre le nez de marche et le plafond qui ne peut être inférieure à deux mètres.

Si l’escalier en lui-même peut nécessiter d’importants travaux de rénovation, la cage d’escalier inclut aussi les sols, les murs et les plafonds. Vous cernez désormais mieux l’ampleur que peuvent prendre les travaux de rénovation d’une cage d’escalier d’un immeuble.

L’entreprise générale de bâtiment SV Travaux Com est en capacité de mener à bien tous ces projets de rénovation de sols, de murs et de plafonds de cage d’escalier d’immeubles anciens ou modernes. De la remise en état de parquet flottant à la cristallisation de sol en marbre, jusqu’à la pose de papier peint, de pierre de parement et de lambris, en passant par peindre une cage d’escalier en 2 couleurs, nos équipes d’experts vous conseillent et vous orientent pour trouver la meilleure solution !

Dès à présent, demandez un devis pour vos travaux de rénovation de cage d’escalier d’immeuble, en ligne et gratuit, comprenant le coût du matériel (échafaudage pour cage d’escalier par exemple) et du prix de la main d’œuvre (peinture au m²), en fonction des prestations souhaitées !  

bottom of page